12
Juin

5 raisons de bannir le pain blanc de son alimentation

Le pain blanc est l’aliment de base de l’alimentation occidentale. Pourtant, il présente peu d’intérêt nutritionnel et peut s’avérer néfaste pour notre organisme. Découvrons pourquoi.

Le blé moderne est une variété hybride

Le blé moderne n’a plus rien à voir avec les blés d’antan ! Même s’il est bio ou complet, le blé moderne est un blé hybride. En plus d’apporter moins de nutriments à notre organisme, il est très riche en glutamine, une protéine néfaste pour la paroi intestinale.

 Le pain blanc est très riche en gluten

Le blé moderne est très riche en gluten : il a été sélectionné avant tout pour la fabrication du pain. Le gluten donne une consistance plus élastique et moelleuse au pain, qui paraît plus appétissant. Pourtant, consommé en excès, le gluten peut engendrer une réaction immunitaire anormale, qui conduit à provoquer une inflammation au niveau des cellules des villosités intestinales. Cette atteinte peut se traduire par différents symptômes comme des douleurs abdominales, de la fatigue ou des troubles de la digestion.

Le pain blanc est très pauvre en nutriments

Le pain blanc est élaboré à partir de farine blanche, donc raffinée. Le germe et le son du blé ayant été retirés, il ne reste plus beaucoup de nutriments, qui étaient initialement présents dans le grain de blé (fibres, vitamines, minéraux…). Ainsi, le blé raffiné ne présente plus un grand intérêt nutritionnel : il ne contient pratiquement plus que de l’amidon !

Il possède un index glycémique élevé

Le pain blanc possède un index glycémique de 70 (tout comme le sucre blanc !), ce qui le classe parmi les aliments à index glycémique élevé. Plus un aliment a un index glycémique élevé, plus le pancréas devra libérer d’insuline pour équilibrer le taux de glucose dans le sang (glycémie). Face à un index glycémique élevé, le pancréas et l’organisme tout entier subissent une véritable agression. D’une certaine façon, manger du pain blanc équivaut à croquer des carrés de sucre : la glycémie augmente, ce qui engendre un pic d’insuline et à long terme risque de produire notamment du diabète, une résistance à l’insuline ou de l’obésité.

Il est beaucoup trop riche en sel

Le pain blanc est riche en sel. Une baguette de 250g contient environ 4.7g de sel, ce qui est presque équivalent à la quantité maximale recommandé par l’OMS. En outre, un rapport de l’AFSSA de 2002 a placé le pain en tête des produits de l’alimentation quotidienne les plus riches en sel.

 

Source: Lasantedanslassiette.com